• HISTOIRE des LABYRINTHES

     

     

     

    Histoire des Labyrinthes

     

    Un labyrinthe (λαβύρινθος en grec ancien, labyrinthus en latin) est un tracé sinueux, muni ou non d'embranchements, d'impasses et de fausses pistes,

    destiné à perdre ou à

    ralentir celui qui cherche à s'y déplacer.ԑ̮̑♦̮̑ɜܓ

      

    Ce motif, apparu dès la préhistoire, se retrouve dans de très nombreuses civilisations sous des formes diverses. Son étymologie reste incertaine.

    Il désigne dans la mythologie grecque une série complexe de galeries construites par Dédale pour enfermer le Minotaure.

     

     

     

     

     

    Un labyrinthe (λαβύρινθος en grec ancien, labyrinthus en latin) est un tracé sinueux, muni ou non d'embranchements, d'impasses et de fausses pistes, destiné à perdre ou à ralentir celui qui cherche à s'y déplacer.

     

     

     

     

    Ce motif, apparu dès la préhistoire, se retrouve dans de très nombreuses civilisations sous des formes diverses.

     

    Son étymologie reste incertaine. Il désigne dans la mythologie grecque une série complexe de galeries construites par Dédale pour enfermer le Minotaure.

     

     

    De nos jours, le terme de labyrinthe désigne une organisation complexe, tortueuse, concrète (architecture, urbanisme, jardins, paysages...) ou abstraite (structures, façons de penser...), où la personne peut se perdre.

      Photo Parc du labyrinthe d’Horta

      

    Le cheminement du labyrinthe est difficile à suivre et à saisir dans sa globalité.

     

    Photo Parc du labyrinthe d’Horta Photo Parc du labyrinthe d’Horta

     

    Égypte ancienne

     

    Le labyrinthe le plus ancien aurait été construit, selon Hérodote, par Amménémès III, pharaon de la XIIe dynastie, qui aurait eu pour projet de construire près du lac Moéris (actuel Birket-Karoun), son palais monumental, comportant une suite de 3 000 salles et couloirs sur plusieurs niveaux.

     

      

      

    Ce labyrinthe fut construit pour glorifier son pouvoir, pour que les Égyptiens se souviennent des noms de leurs douze rois et pour célébrer la dodécarchie

     

     

      

    « Les Égyptiens s'étaient trouvés libres après le règne d’Héphaïstos.

     

     

      

    Mais, incapables en tout temps de vivre sans roi, ils s'en donnèrent douze, en divisant l'Égypte entière en douze lots [...]

     

     

     

     

      

      

      

      

    Une de leurs décisions fut de laisser un monument commun qui rappelât leurs noms : ceci décidé, ils firent construire un labyrinthe au-dessus du lac Moéris et proche de la ville qu'on appelle Crocodilopolis ».

      

    Cet édifice aurait d'ailleurs inspiré Dédale pour la construction de la prison qui devait enfermer le Minotaure.

     

     

    époque mycénienne Musée arch. Athénes

     

     

    Villa Pisani, Italie

     

     

     

     

     

    Toujours en Égypte, la pyramide de Hawara possède un véritable labyrinthe, pour accéder au temple funéraire. Selon Hérodote, ce monument comptait douze cours principales entourées de galeries et de salles.

      

    Strabon soulignait qu'il y avait autant de salles dans le labyrinthe que de nomes (divisions administratives) dans le pays. 

     

     

     

     

     

     

     

    les Vikings auraient utilisé un labyrinthe formé de deux serpents lovés sur eux-mêmes pour déterminer le calcul des marées (heure et force)

     

     

     

     

    CHARTES. - La cathédrale du XII° et du XIII° - Le Labyrinthe du XII° S.

     

    Diamètre 12,87 mètres et développement, environ 250 mètres.

     

     

    Les plus grandes périodes de floraison des labyrinthes est le Moyen Age chrétien, en particulier les XII et XIIIe siècles où furent mises en chantier la plupart des grandes cathédrales gothiques.

      

      

    Mais pourquoi les labyrinthes dans les cathédrales ?

     

    La raison n'a pas été trouvée avec certitude, souligne Paulo Santarcangelli (*), mais s'explique par l'atmosphère religieuse de l'époque.

     

     

     

    L'origine de ces représentations remonte à l'Antiquité.

     

    Des pavés en mosaïque découverts à Salzbourg et à

    Aix-en-Provence contiennent des labyrinthes au milieu desquels on voit Thésée combattant le Minotaure.

     

    L'origine du labyrinthe ne remonte tant s'en faut, aux labyrinthes crétois. Des gravures rupestres possèdent des chemins de forme de labyrinthe ou, ce qui est plus souvent le cas, en forme de spirale.

     

    Le labyrinthe le plus ancien serait celui d'Egypte, construit par Aménemha III (12ème dynastie) auprès du Lac Moéris.

      

    Les chambres que contenait le labyrinthe étaient au nombre de 3.000, les unes souterraines, les autres élevées au-dessus du niveaux du sol, selon Hérodote. Quant au labyrinthe crétois, rien ne permet de le localiser avec précision.

      

    (Pour quelques écrivains de l'Antiquité, la légende aurait pris forme dans l'un des complexes de la caverne et de la carrière de l'Ile de Crète, plus précisément au sud près de Gortyne, où les passages souterrains sont réellement labyrinthiques). 

     

     

     

     

     

     

     

      

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,